lundi 29 avril 2013

Aude au violoncelle

Aude est violoncelliste à l'orchestre de Paris. Mais Aude ne sait plus ni qui elle est ni ce qu'elle fait là. En fait, ce qu'Aude a toujours voulu ce n'est pas jouer du violoncelle. 

Aude aurait voulu être un violoncelle. Depuis toujours. Elle aurait voulu être un violoncelle pour qu'enfin il pose ses doigts sur elle.

Alors il aurait travaillé sur elle sans relâche des heures et des années, en allant toujours plus loin, pour se l'approprier, pour la faire vibrer, il aurait recommencé sans cesse avec acharnement jusqu'à trouver le son juste. 

Elle aurait voulu que ça bloque parfois mais qu'il insiste et chasse les doutes, elle aurait voulu qu'il fasse céder les retenues, qu'il trouve le doigté adapté, qu'il la travaille au corps et puis s'arrête, pour savourer les progrès partagés. Elle aurait voulu qu'il la serre entre ses jambes, qu'il glisse les doigts sous sa manche. Alors elle aurait pu poser la tête dans le creux de son cou, dans le secret de sa nuque et elle aurait pu entendre ses inspirations, ses soupirs et ses élans.

Elle aurait voulu être sur scène avec lui, trembler contre lui en pleine lumière, sentir ses mains moites et son coeur qui bat. Elle aurait voulu qu'il l'accorde, qu'il chante avec elle et que dans certains instants de grâce il se laisse absolument allé, porté par la musique. 

Il aurait bien pu bien y avoir autour de lui tous les instruments de l'orchestre, il n'y aurait eu qu'elle (lovée )entre ses cuisses.

 

Posté par GeraldineBlanc à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 23 avril 2013

Tonycello

TONYCELLO

derrierecello

 

Je suis allée samedi dernier voir Tonycello sur scène au Limonaire, un bistrot à vin et à chansons dans le 9eme à Paris (un endroit très sympa, soit dit en passant... J'ai beau y être allée toute seule, j'y ai passé une super soirée.)

 

Tonycello, j'étais tombée sur lui par hasard il y a un moment déjà, en cherchant sur le net s'il existait des gens qui s'accompagnaient uniquement de leur violoncelle pour chanter des chansons...(oui je fais de drôles de recherches, je sais!) eh bah, je ne sais pas s'il y en a d'autres, mais en tous cas, il y a lui! Et j'ai été séduite immédiatement en l'écoutant reprendre la sublime chanson de Brassens: Les passantes. Seul avec sa voix et son violoncelle. C'est magnifique le son du violoncelle sur cette chanson-là, ça apporte une autre dimension et ça décuple les émotions.

Bref, intriguée, je suis allée fouiller un peu plus loin, et j'ai découvert que Tonycello, en fait, il avait carrément conçu un spectacle, seul en scène, avec des chansons, des textes et son violoncelle. Malheureusement, il m'a fallu plus d'un an avant de pouvoir aller le voir en vrai. C'était samedi dernier, c'était au Limonaire et c'était vraiment chouette. Un spectacle comme je les aime, drôle, émouvant, chantant. Sans fioritures, juste de l'émotion, du rythme, du rire, des surprises et de la musique. Presque un peu court même, j'aurais aimé parfois que ça aille encore plus loin! 

Tonycello, c'est un personnage gauche, naÏf et attachant. Et nous en face, on sourit, on rit carrément même et on chante facilement aussi car on retrouve des chansons que l'on connaît, même si elles sont souvent détournées. Du Brassens, du Brel, du Gainsbourg entre autres. Beaucoup de jeux de mots, des blagues plutôt grivoises et du comique de base qui fait toujours sourire, une chute, une partition qui vole, un archet qui tombe...

Ca dure une heure, ça passe tout seul et on ressort vraiment enchanté.

Tonycello est encore sur Paris pendant un mois du 5 au 29 juin à l'Aktéon Théâtre à 20H du mercredi au samedi. Je pense y retourner si il y a des gens intéressés pour m'accompagner? Mais vous pouvez aussi y aller tout seul, les yeux fermés (en gardant les oreilles à l'affut quand même!). Vous avez un mois pour vous décider, je vous ferai un petit rappel d'ici là :)

Dans le même genre, il y a un autre spectacle dont je ne vous ai jamais parlé et qui mérite que l'on s'y attarde, un autre homme seul en scène, drôle, tendre et poétique, un homme qui joue avec les mots et avec sa trompette, c'est Manoche, et... c'est pour une prochaine fois ;)

Posté par GeraldineBlanc à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 8 décembre 2011

une chanson lente, William Sheller

Pour accompagner le titre de blog qui est aussi le titre de mon roman, j'ai essayé de retranscrire la "chanson lente" de William Sheller pour mon violoncelle et ma voix.

Je n'ai pas en violoncelle la même expérience qu'en piano, mais pour la première fois j'ai mêlé la voix aux cordes, et voilà que ça m'ouvre de nouveaux horizons... C'est un début, et les maladresses par rapport à l'instrument sont encore là, mais j'avais malgré tout envie de le partager comme une introduction.

 

Posté par baptisteruellan à 12:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,