jeudi 1 mars 2012

Recevoir

Quel bonheur quand les mots précieux n'ont pas encore été usés. Abîmés par le temps. 

Quand on peut encore les passer et les repasser en boucle dans sa tête. Jubiler.

Les savourer, les ressentir. Et retrouver la toute première émotion. 

Ressentir à nouveau, intact, ce même frisson qui m'avait parcouru. A la lecture de tes mots.

Tes mots sur moi.

Ces mots qui sauvent, qui nous élèvent et nous renforcent.

Les mots de l'autre, celui qui a su nous déceler, celui qui s'est arrêté sur nous et qui nous a considéré.

C'est un supplément de vie, un trésor. Secret, intime, inestimable. 

Qui n'appartient qu'à nous, qui n'existe qu'entre nous et cet autre qui nous a ému, au plus profond, au plus enfoui. Cet autre qui nous fait du bien, qui nous réchauffe le coeur, qui nous ouvre le monde. Dans ce lien unique, à ce moment précis.

Qui a existé.

Qui n'est déjà plus.

Et qui pourtant perdure. 

Posté par GeraldineRuellan à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,