lundi 10 septembre 2012

Instants croqués : orage

Arriver au bout de ses ressources. S'entendre dire: "je n'en peux plus", "je n'y arrive plus", "c'est au-dessus de mes forces". Voire parfois:" au secours". Oui ça arrive parfois quand on ne voit plus d'issue, quand on se croit au pied du mur.

Devenir fragile et penser à toi. Comme une touche off dans le tumulte.

Ca vient tout naturellement. Ca accompagne n'importe où, ce n'est pas encombrant. Ca prend une minute. Cette image en plein devant les yeux.

Ca ralentit le coeur, ça apaise les noeuds dans le ventre, ça rend intouchable. Propulsé dans une forteresse imprenable. Ne plus être nulle part en danger. Où que l'on soit être sain et sauf.

Se rappeler un rire, un état d'esprit, un optimisme. Il y a des gens lumineux et bienveillants. Se laisser envelopper.

Traverser l'orage, garder le cap jusqu'à se retrouver. 

Calme, à nouveau.