vendredi 17 avril 2015

Premier concert!

Ca y est c'est vendredi soir... !! Mon premier concert en solo :)
En avant première pour la vente privée Malongo au Malongo Café Saint-André des Arts à Paris.... C'est une soirée privée pour les clients Malongo, mais par la suite vous pourrez me retrouver en sirotant votre café à cette même adresse les premiers et les derniers dimanche de chaque mois de 16h à 17H! Et là ce sera ouvert à tous ^^

 

Vente privée Malongo - Boutique St André des Arts | Facebook

Vente privée Malongo - Boutique St André des Arts | Facebook

https://www.facebook.com

 

Posté par GeraldineBlanc à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


samedi 22 juin 2013

La fête de la musique à Paris, 1Pelé2tondus

Ca faisait des années que je n'avais plus eu l'occasion de le refaire, mais hier enfin je suis retournée sur Paris pour la fête de la musique.

J'ai toujours adoré ce soir-là, je ne sais pas pourquoi...

Il y en a des rendez-vous ritualisés dans une année, les noel, les jours de l'an, les 14 juillet, les je ne sais quoi encore et puis... il y a la fête de la musique. Ce n'est pas pareil! Et le soir de la fête de la musique, bah ce n'est pas un soir comme les autres, y a quelque chose dans l'air, entre les gens, quelque chose de léger et de festif, d'entraînant. Et à Paris c'est encore meilleur. (enfin ça c'est très personnel bien sûr!)

Au programme hier pour nous, 1pelé2tondusun petit trio bien sympa qui compose des chansons sur fond de reggae et de funk, des chansons qui restent dans la tête et qui donnent la patate! Le tout dans un endroit insolite: un jardin potager associatif à l'angle de la rue Fessart et la rue Clavel, à Belleville.

Ce cadre était au top! Des gens qui vont et viennent et s'arrêtent pour écouter le concert au milieu des plants de tomates, des fleurs et des framboisisers, des mômes qui dansent, qui font de la pastouille à la gadoue, qui courent, qui se rencontrent et qui s'échangent des bonbecs.

D'ailleurs moi aussi je partageais cette fête de la musique avec les 3 miens d'enfants. Du plus grand à la plus petite, ça a été toute une aventure, à l'aller comme au retour, et ça a rajouté encore au charme de cette jolie soirée. Avec dans le désordre: le transilien, la petite qui s'endort dans l'écharpe,les galères pour trouver des toilettes (les joies des sorties avec les enfants!), la gare, la rue, tous les 4 à la queue leu leu, en zigzagant entre les gens, en rigolant, en se serrant dans le bus bondé, avec l'apétit tellement grand qu'on ne pensait à rien d'autre qu'à avancer... mais un vrai plaisir à être tous ensemble.

Bref, une virée au Mc Do à emporter plus tard, un plein de bonbons à partager dans les poches et zou on était fin prêts pour notre soirée... :)

Alors bien sûr ce n'était pas une fête de la musique jusqu'au bout de la nuit, de places en places, de bars en bars, de concerts en concerts, mais plutôt une sortie en mode maman en prenant le temps de profiter des uns et des autres, profiter de l'atmosphère un peu spéciale dans les rues de la capitale, la douceur de l'air, la nuit qui prend son temps pour tomber une fois dans l'année... Mais c'est bien agréable aussi le goût de ces moments-là...

 

995095_10201308446769951_949528251_n996822_10201308455290164_71531433_n

 

1016550_10201308449690024_592758552_n

 

 

Posté par GeraldineBlanc à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 20 mai 2013

Baudelaire, les fleurs du mal.

Baudelaire... Les fleurs du mal... LE recueil de poème dans lequel je n'ai jamais pu entrer. 

J'ai essayé plusieurs fois, à différents âges, je n'ai jamais pu.

Je n'y trouvai aucun echo. Je n'en tirai aucune émotion. La couleur de cette langue me semblait sombre et morbide. Et puis, samedi dernier enfin, le déclic. Grâce à la musique!

Je devais trouver quelques poèmes de Baudelaire à travailler pour le concert "Matisse et la musique" à la Chapelle Matisse le 1er Juin prochain. J'avais beau lire et relire, marquer quelques pages, je n'étais pas hyper emballée. Et samedi dernier donc, pendant que l'altiste et la violoniste répétaient les Gnossiennes de Satie pour le concert, je feuilletais le recueil de poèmes pour en sélectionner quelques uns. Et là, avec la musique de Satie derrière, les mots de Baudelaire sont venus à moi comme une évidence. Le son, le sens, l'écho à ma propre histoire et au monde qui m'entoure. J'ai enfin réussi à entrer dans ces poèmes, les uns après les autres. Et .... c'est renversant...

2 - concert3 - concert

Voici donc les poèmes qu'on a choisi de garder pour le concert: (Il y en aura 5).

Les deux qui suivent accompagneront les Gnossiennes de Satie:

 

Elévation

"Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées

Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,

Par-delà le soleil, par-delà les éthers,

Par-delà les confins des sphères étoilées,

 

Mon esprit, tu te meus avec agilité,

Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,

Tu sillones gaiement l'immensité profonde

Avec une indicible et mâle volupté.

 

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;

Va te purifier dans l'air supérieur,

Et bois, comme une pure et divine liquer,

Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

 

Derrière les ennuis et les vastes chagrins

Qui chargent de leurs poids l'existence brumeuse,

Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse

S'élancer vers les champs lumieux et sereins;

 

Celui dont les pensers, comme des alouettes,

Vers les cieux le atin prennent un libre essor,

- Qui plane sur la vie, et comprend sans effort

Le langage des fleurs et des choses muettes"

 

 

Erik Satie: Gnossienne 1

Posté par GeraldineBlanc à 21:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 12 mai 2013

Dimanche 12 mai 2013

Bonjour à tous et bienvenue aux nouveaux curieux qui viennent faire un tour par ici

  • Quelques nouveaux messages postés ce mois-ci:

- des sorties concerts et des découvertes avec Benoît Dorémus, Renan Luce, le violoncelliste Tonycello et le Centre de la Chanson à Paris

- des Instants Croqués avec La boîte à musique

- un texte avec Lettre à un enfant

- de la lecture avec Douglas Kennedy

  • En ce qui concerne les projets:

- D'abord un concert à venir: "Matisse et la musique" à la Chapelle Matisse de Vence (06) le samedi 1 Juin 2013 à 20H avec mes amies violoniste et altiste Marie-Anne Hovasse et Marie Lesage.

Au programme: du Satie, du Bach, du Martini, mais aussi du Piaf et du Barbara et des poèmes de Baudelaire et Mallarmé.

photo

- Ensuite, toujours du côté de la musique, un spectacle en préparation pour retourner sur scène seule avec ma guitare, mon piano, des chansons de Sheller, Barbara, Sanson, Renan Luce, Claire Denamur et Berry (pour l'instant), le tout mêlé à certains de mes Instants croqués. Le spectacle autour du SOldat Rose dans les écoles a achevé de me convaincre. J'adore chanter et raconter des histoires, sur scène, avec mes instruments. C'est un pur moment d'adrénaline et de plaisir.

L'idée prend forme, se précise de jour en jour. Je prends mon temps pour aboutir ce projet qui me titille depuis des années. J'ai hâte d'enfin sauter le pas pour jouer dans des bars, des salles, des scènes ouvertes à Paris. Pour le plaisir et pour voir si ça tient la route :)

- côté écriture, un nouveau texte sélectionné après "l'homme bleu" pour le prix de la short littérature sur le site Short Edition. Je vous tiens informés dès qu'il sera en ligne. C'est toujours le même principe: il faut un maximum de votes pour pouvoir aller jusqu'au bout du concours.

  • Du nouveau sur le blog:

J'ai réorganisé le menu catégories tout en haut en blanc (Journal de bord. Ecrire. Chanter. Lire. Partager) en classant mes écrits par thèmes pour permettre plus de lisibilité et de visibilité dans les anciens messages:

Vous trouverez donc maintenant ECRIRE aimer

ECRIRE des mots

ECRIRE enfance

ECRIRE père et mère

ECRIRE croquer

ECRIRE la vie

ECRIRE la mort

ECRIRE quelque part

Et pour les chansons: CHANTER Barbara

CHANTER Renan Luce

CHANTER Sanson

CHANTER Nougaro

CHANTER Sheller

Merci à vous de me suivre, merci pour les messages, les j'aime, les encouragements, pour l'émotion qui semble circuler entre les mots et arriver jusqu'à vous. C'est un plaisir pour moi. Ecrire autant que partager.

à bientôt au mois de Juin

Géraldine

vous pouvez vous inscrire à la newsletter en haut à gauche en entrant votre adresse mail pour être tenu informé des derniers articles.

Sinon, il y a aussi une page Facebook et un compte Twitter.

mardi 30 avril 2013

Benoît Dorémus

A 32 ans je me découvre solitaire. Etre seule au milieu des autres, observer, écouter, me laisser bercer, ça me ressource, j'adore ça. 

Hier soir, je suis allée (seule donc!) aux 3 Baudets à Paris assister au concert de Benoît Dorémus et je ne regrette pas de m'être motivée. Deux chouettes découvertes m'attendaient: Benoît Dorémus sur scène, que je ne connaissais pas et le théâtre des 3 Baudets, depuis le temps que je voulais y mettre les pieds. Une belle salle de théâtre, feutrée et intimiste. Un chouette concept aussi avec les "soirées Trois Baudets": trois artistes le même soir.

Première partie: un nouvel artiste quasi inconnu à découvrir pendant 15 minutes. Deuxième partie: un artiste déjà un peu plus rôdé qui joue pendant 30 minutes. Troisième partie: un artiste confirmé en tête d'affiche pour clôturer la soirée pendant une heure (c'était un peu court une heure d'ailleurs, ça laisse sur sa faim!). Du coup, j'ai carrément acheté le pass pour toute l'année (j'ai déjà raté Bensé au début du mois d'avril...) 

300227_618384094841666_2019618813_n

 

Je me suis assise au premier rang (oui c'est une -rare- salle avec des places assises) et j'ai attendu que le spectacle commence en regardant les gens prendre place, en attrappant au vol des bribes de conversation sur le pourquoi du comment ils avaient connu Benoît Dorémus. J'aime ce moment d'avant. La soirée s'installe, tout est à venir et moi je m'imprègne de ce qui m'entoure. Ca permet un sas entre la vraie vie et le spectacle. C'est un temps nécessaire. Et quand les lumières s'éteignent, rester les yeux grands ouverts dans le noir fixés sur la scène. J'aime les techniciens avant et après qui montent et démontent la scène, déplacent, mettent en place. J'aime la première note, le premier regard sur l'artiste et j'aime aussi le moment où je deviens captive. Quand je me laisse embarquer... C'est bon de se laisser embarquer ailleurs, entendre d'autres mots, d'autres mélodies, faire connaissance.

Hier en première partie, il y avait Claire, avec une belle voix, chaude et douce à la fois, qui venait faire contraste avec la fragilité de ce que cette jeune fille dégageait du haut de ses 16 ans. En deuxième partie, il y avait Emilie Plaitin, dans un style très éloigné de ce que j'écoute habituellement (électro pop) mais qui a réussi à laisser vagabonder mes pensées et à faire émerger plein d'images et d'idées dans ma tête. C'était un moment étonnant.

Et puis enfin, Benoît Dorémus, là, c'est tout ce que j'aime, un gars seul avec sa guitare, des textes qui m'embarquent, une dose d''humour qui ajoute au charme et une présence sur scène sans temps mort qui passe à toute vitesse. D'une chanson à une autre avec plaisir. Je n'en connaissais aucune, ça ne m'a pas empêchée d'être enchantée. Aucun moment de saturation à l'écoute de textes inconnus. Juste de la curiosité et du bon temps. C'est fluide, c'est agréable et entraînant. Et puis, il y a eu la surprise de voir Renan Luce, qui était dans la salle et a rejoint Benoit sur scène pour un duo. 

Une bière au bar pour finir, d'autres bribes de conversations attrappées au vol à nouveau sur les ressentis de chacun à chaud, regarder les gens se faire prendre en photo avec les artistes (ces mêmes gens et ces mêmes photos que je retrouve sur facebook aujourdh'ui, c'est marrant la vitesse et l'étendue de diffusion grâce à internet, maintenant j'ai presque l'impression de connaître un peu tous ces inconnus d'hier à tant les avoir observés :)

Avant de redescendre les escaliers j'ai à mon tour échangé quelques mots avec les artistes pour leur dire combien j'avais apprécié cette jolie petite soirée. Et puis retour aux bercailles.

Belle nuit à vous et bonne écoute à ceux qui ne connaissent pas encore! Je n'ai pas trouvé beaucoup de vidéos sur Dailymotion (y en a + sur YouTube on dirait). Cette chanson-là a été reprise par Renaud je crois dans son dernier album: ça s'appelle "Rien à te mettre"

J'ai bien apprécié la dernière chanson en rappel qui m'a trotté dans la tête toute la journée: la femme de ma vie.

Bon bah yapluka aller acheter le cd maintenant :)

lundi 29 avril 2013

Aude au violoncelle

Aude est violoncelliste à l'orchestre de Paris. Mais Aude ne sait plus ni qui elle est ni ce qu'elle fait là. En fait, ce qu'Aude a toujours voulu ce n'est pas jouer du violoncelle. 

Aude aurait voulu être un violoncelle. Depuis toujours. Elle aurait voulu être un violoncelle pour qu'enfin il pose ses doigts sur elle.

Alors il aurait travaillé sur elle sans relâche des heures et des années, en allant toujours plus loin, pour se l'approprier, pour la faire vibrer, il aurait recommencé sans cesse avec acharnement jusqu'à trouver le son juste. 

Elle aurait voulu que ça bloque parfois mais qu'il insiste et chasse les doutes, elle aurait voulu qu'il fasse céder les retenues, qu'il trouve le doigté adapté, qu'il la travaille au corps et puis s'arrête, pour savourer les progrès partagés. Elle aurait voulu qu'il la serre entre ses jambes, qu'il glisse les doigts sous sa manche. Alors elle aurait pu poser la tête dans le creux de son cou, dans le secret de sa nuque et elle aurait pu entendre ses inspirations, ses soupirs et ses élans.

Elle aurait voulu être sur scène avec lui, trembler contre lui en pleine lumière, sentir ses mains moites et son coeur qui bat. Elle aurait voulu qu'il l'accorde, qu'il chante avec elle et que dans certains instants de grâce il se laisse absolument allé, porté par la musique. 

Il aurait bien pu bien y avoir autour de lui tous les instruments de l'orchestre, il n'y aurait eu qu'elle (lovée )entre ses cuisses.

 

Posté par GeraldineBlanc à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 17 août 2012

concert "un été à Eaubonne", Juillet 2016

 

Posté par GeraldineBlanc à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 12 mars 2012

William Sheller

william-sheller-9-copie

Le soir, nous sommes allés écouter un concert. Côté spectateurs pour une fois. Un homme en noir et son piano. En solitaire.

Les copains étaient au devant. Moi j'étais seule avec toi, au septième rang. J'observais ses mains sur le clavier, ses pieds aux pédales. Le gauche battant la mesure, perpétuellement.

Seul avec son instrument. Sans partition, sans fil conducteur, sans prompteur. Juste sa mémoire et ses chansons. Un grand moment de bonheur. Quelques histoires, des anecdotes. Comment ces notes étaient venues jusqu'à lui. J'aimais ses mots, j'aimais ses mélodies. J'aimais ce monsieur-là.

Sa voix aiguisait mes sens, amplifiait mes frissons, abolissait les dernières résistances. Ton bras autour de mes épaules. Il n'y avait qu'à vivre. Savourer l'intensité du moment. Et s'oublier.

Posté par GeraldineRuellan à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,