mardi 5 avril 2016

Soundcloud

Bonjour à tous!

Vous pouvez maintenant écouter 3 de mes chansons en ligne sur Soundcloud: La femme à la mer, S'il suffisait d'être grand et Mon enfance (cover Barbara). Bonne écoute!!

 

Posté par GeraldineBlanc à 14:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


samedi 26 septembre 2015

Vienne, Barbara/Sheller

 

 

Posté par GeraldineBlanc à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 20 juin 2013

Le Racomptoir, scène ouverte

Ce soir grand évènement pour moi, j'ai interprété pour la première fois des chansons devant des gens que je ne connaissais pas. :)

C'était dans le cadre d'une scène ouverte et c'était à Bastille, au bar L'angora. Cette scène ouverte s'appelle Le Racomptoir et est organisée par le Centre de la Chanson, il suffit d'être adhérent et de s'inscrire, et chacun vient présenter à tour de rôle deux chansons devant un public, avant de finir par boire un verre tous ensemble. Et il y a même un piano!

C'était une soirée très enrichissante, d'abord parce que j'adore écouter des gens que je ne connais pas, découvrir des univers et des compositions, ensuite parce que le programme est très varié puisque chacun vient d'horizons différents, sans préselection, avec un bagage plus ou moins conséquent. Ce soir on était une dizaine à chanter je pense.

Pour moi c'était la première fois. Je suis passée au tout début et j'ai interprété deux chansons de Barbara: Mon enfance et Vienne. Ca a été un massacre pour moi en même temps qu'une révélation. J'avais les mains qui tremblaient excessivement, les yeux accrochés à la partition que je n'arrivais pas à lire à cause du manque de lumière (et du stress et du micro dans le champ de vision ^^). J'avais peur mais j'ai adoré ça. Je n'ai qu'une envie, c'est jouer et jouer encore, pour apprendre, pour passer le cap, pour aller plus loin, affiner, progresser, et prendre mes aises, me laisser aller. Y a encore du boulot. Y a un fossé entre ce que je fais toute seule dans mon salon quand personne ne m'écoute et ce que ça rend devant des vrais gens, avec le stress et l'adrénaline cumulés... Et je sens qu'il n'y a qu'un remède à cela, c'est me jeter à l'eau, faire et refaire des scènes ouvertes, des bars ou je ne sais quoi, mais me confronter aux autres, recommencer les mêmes gestes encore et encore pour trouver mes marques. C'est comme ça que j'apprends et je suis à un stade où ça devient un besoin.

Ce soir c'était la dernière du Racomptoir avant les vacances, mais ça reprend, une fois par mois, à partir  de Septembre, et c'est sûr que j'y referai un tour.  Le lieu est super et le principe surtout me convient parfaitement. J'ai découvert des chouettes gens et de chouettes chansons ce soir. J'ai été marquée par certains accompagnements au piano, ça me parait inimaginable de parvenir un jour à mon tour à écrire une musique... Autant les mots me viennent naturellement, mais les mélodies... c'est un langage absolument étranger pour moi... Je garde en mémoire une chanson sur un gang de moucherons, une autre sur un latin lover, j'ai été subjuguée par le texte du début et la chanson de la fin sur le Minotaure, j'ai rigolé à des parodies ... Bref, un super pastiche concentré en une soirée qui donne plein d'envies et d'énergie! Alors En Avant!!

Belle expérience :) Vivement la prochaine!

1006253_646035315425884_679838054_n

 

Posté par GeraldineBlanc à 01:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

dimanche 13 janvier 2013

Dimanche 13 janvier 2013

Bonjour à tous,

Peu de présence pour moi ces derniers temps sur le blog dûe à une vie personnelle chargée et à des changements professionnels. J'ai démissionné de l'Education Nationale en novembre dernier pour devenir Assistante Maternelle. Ma formation se terminera fin dévrier et je pourrai donc commencer à garder des enfants dès Mars 2013. Si il y a parmi vous des gens que ça peut intéresser, voici le lien de ma présentation sur mon blog UneAutreEcole

Pour revenir à l'écriture, je continue à rêver des Instants Croqués, c'est un exercice qui me plait beaucoup. deux nouveaux textes depuis la dernière newsletter:

 - La maison bleue

 - jeux d'enfants

Côté chansons, d'autres idées sont en train de germer pour essayer de varier un peu mes vidéos... à voir si j'y arrive d'un point de vue technique et si mon piano tient la route d'ici à ce que je le fasse réaccorder! En attendant, je suis toujours d'humeur à écouter et à chanter Barbara, revoici le lien vers Attendez que ma joie revienne . J'adore cette chanson! A venir, un article sur Berry que j'écoute en boucle en ce moment.... 

 

Pour ceux que ça intéresse, je me suis inscrite sur Babélio, un réseau social autour de la lecture. On y partage ses lectures, et on découvre de nouveaux livres en fonction de ses goûts et des critiques des autres lecteurs...  ça a l'air pas mal. Venez donc y faire un petit tour si ça vous interesse! c'est par ici

Je vous souhaite une heureuse année 2013 à venir, rien de plus pour commencer que ces paroles de Brel pour ceux qui ne sont ni sur Facebook ni sur Twitter 

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir 
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns. 
... Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer 
et d'oublier ce qu'il faut oublier. 
Je vous souhaite des silences. 
Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil 
et des rires d'enfants. 
Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence, 
aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d'être vous." 
Jacques Brel

 

Merci de me suivre, et bonne route à vous, à bientôt

Géraldine

 

Posté par GeraldineRuellan à 11:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 5 septembre 2012

Du bout des lèvres, Barbara

 

Bonne rentrée à tous!

Qui dit rentrée dit du temps pour me remettre à la musique :) 

Voici une nouvelle reprise de Barbara, et cette fois c'est la guitare qui m'accompagne.

"Dites-le moi du bout des lèvres

Je l'entendrai du bout du coeur

Vos cris me dérangent, je rêve

Je rêve...

Venez donc me parler d'amour

A voix basse, dans ce contre-jour

Et faites-moi je vous en prie.. Silence!"

 


Posté par GeraldineRuellan à 10:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 29 avril 2012

Je ne sais pas dire, Barbara

 

 

leemage_dm000651

Voici la dernière reprise sur laquelle je travaille depuis plusieurs semaines, c'est une chanson de Barbara.

Je suis contente parce qu'en la travaillant sur le long terme, j'ai dépassé un cap au niveau du piano. J'ai vraiment pris le temps de mémoriser et d'absorber la partition. je peux tout à fait m'en détacher. Ca me permet de pouvoir vraiment l'imbriquer au chant, à la respiration, à la pensée. Je préfère.

Je l'ai travaillée pour la chanter lors d'une rencontre Art et Psychanalyse à Saint-Paul de Vence le 30 juin prochain (samedi !) sur le thème Dévoilement ou révélation dans la création artistique.

Pourquoi cette chanson tout particulièrement? D'abord parce qu'elle me parle et me plait. Ensuite en rapport avec le thème "Dévoilement ou révélation". 

J'écris et je chante pour me dévoiler aux autres mais surtout pour me révéler à moi-même. Chaque mot que j'écris ou que je reprends en chantant sont des mots que je n'ai jamais pu dire et que je ne pourrais jamais dire autrement qu'en leur donnant une forme artistique, après les avoir mûris et malaxés dans mon corps et dans mes pensées.

C'est pour tous les mots que je ne dis pas (parce que "je ne sais pas", "je ne peux pas", "je n'ose pas") qu'écrire et chanter me sont absolument nécessaires. 

Bonne visite :)

 

 

 

Posté par GeraldineRuellan à 12:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 2 mars 2012

Perlimpinpin, Barbara


Perlimpinpin, Barbara

 

Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,


Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c'est abominable d'avoir pour ennemis
Les rires de l'enfance !


Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
À en perdre le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c'est bien !
Et pour une rose entr'ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d'abandon,
Et pour un jardin qui frissonne !


Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire, éperdument,
Mais tout donner, avec ivresse
Et riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour au murs gris
Où l'aube n'a jamais sa chance.


Contre qui, comment, contre quoi ?
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d'abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !


Et vivre, vivre,  passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu'avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour aux murs gris
Où l'aube aurait enfin sa chance,

Barbara

Posté par GeraldineRuellan à 09:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 8 janvier 2012

Attendez que ma joie revienne, Barbara

à nouveau une chanson de Barbara avant d'attaquer un Nougaro qui me donne du fil à retordre et qui attendra la semaine prochaine ... :)
Barbara, ça fait 15 ans que ça m'accompagne en disques, mais bizarrement j'ai mis du temps avant de le jouer au piano. La partition trainait dans un coin, je n'avais pas passé le cap. Et depuis que j'ai regardé d'un peu plus près, j'ai vu que c'était abordable et je me suis demandé pourquoi je ne l'avais pas fait plus tôt...

 


Attendez que ma joie revienne, Barbara par gwenruellan

Posté par baptisteruellan à 16:12 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 15 décembre 2011

Rémusat, Barbara

Qu'ils s'appellent François, qu'ils s'appellent Elise, Bernard, Noé ou Joséphine; qu'ils aient manqué à notre enfance ou bouleversé nos chemins d'adultes, nous avons tous quelqu'un quelque part. 

Quelqu'un qui nous tient, quelqu'un qui nous manque. Nous reliant à un au-delà, un ailleurs quel qu'il soit - ou ne soit pas -.

Quelqu'un qui nous rappelle l'absurdité de la vie. Sa fragilité, sa fulgurance, et nous ramène à l'essentiel. Sans tricherie, sans faux-semblant. Au plus près de nous -même.

Les mots de Barbara étaient pour sa mère avec qui elle vivait rue de Rémusat. Que chacun puisse les faire résonner pour ses chers disparus...



rémusat par gwenruellan

Posté par baptisteruellan à 18:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,