mardi 9 juillet 2013

Instant croqué: Tais-toi

Tais-toi. Tais-toi, mais tais-toi bon sang. Tais-toi, tais tout ce qu'il y a en toi. Terre-le, noie-le, oublie-le.

Parler c'est dangereux

Parler ça blesse, parler ça tue peut-être, tais- toi. Tais- toi, mais tais-toi donc. Pourquoi tu continues, tais toi.

De toutes façons c'est à côté, de toutes façons, ce n'est jamais ce que tu veux dire, ce n'est jamais ce qu'il faut dire, c'est à côté. Toujours à côté. Comme toi. A côté.

Tu crois parler des autres mais non tu parles encore de toi, et les autres de toutes façons ne t'entendent pas, les autres n'entendent qu'eux-mêmes, comme toi, tu n'entends que toi, tu t'entends à t'en crever les tympans et tu es seule à t'entendre. Tu tournes en vase clos, tu tournes à t'étourdir, tu tournes, tu tournes à sombrer dans le vide. Tourne ta langue dans ta bouche, tourne, tourne -toi, détourne toi, retourne à ton silence.

Tais-toi, mais tais-toi donc. Tais tes doigts sur ce clavier, tues ces pensées dans ta tête saturée.

 

Afficher l'image d'origine

Posté par GeraldineBlanc à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]