Non. Je n'ai vraiment pas envie. C'est l'hiver, il bruine, il fait nuit toute la journée. J'ai froid. Je déteste avoir froid. Et dire qu'il va falloir enlever mes couches de vêtements pour me retrouver en maillot de bain, entrer dans l'eau et contracter mon cœur de froid. C'est une torture. C'est la dernière fois.

Pourtant j'y retourne, chaque semaine. Et chaque semaine, je dois aller puiser au fin fond de mes ressources pour arriver jusqu'au bassin sans faire demi-tour!

Il y en a pour une heure. Dès 35 déjà je retrouve ma vitalité. Je tremble un peu mois, mes muscles se détendent, ma respiration s'apaise. Je peux toucher du doigt la fin de la séance et je me surprends à penser "je suis bien là en fait." Je n'impatiente pas encore la semaine suivante, non, n'exagérons rien, mais je savoure, simplement. Le sourire de mon fils et les yeux qui brillent. Et même si je suis déjà enroulée dans la serviette, peu m'importe, peu lui importe. C'est notre moment à deux. Un de ces moments qui font du bien. Ça pourrait être la pire activité du monde (y a pire que la piscine une fois par semaine en hiver??), le bonheur serait le même. Qu'importe le contenu pourvu qu'on ait l'ivresse...